IMAGES







Recherche

Inscription à la newsletter


Achat livres

Les livres de
Claude Ber sont
accessibles
sur internet.
Pour accéder aux
achats en ligne
cliquer sur
sur les icônes
de couverture
des livres.

cb
09/02/2011


REVUE DE PRESSE

LA PRIMA DONNA suivi de L'AUTEURDUTEXTE - PRESSE-



EXTRAITS DE PRESSE LA PRIMA DONNA suivi DE L’AUTEURDUTEXTE
Editions de l’Amandier 2006 (réédition).

LA PRIMA DONNA

" Une Prima Donna, avec juste ce qu'il faut d'humour, de tendresse, al dente!" Edmée Santy,.

" Langue décoincée, mots à fleur de peau, voix du fond du corps, qui s'en lasserait sinon ces avaricieux de la chair qui plaignent leur jouissance, ces pingres du langage qui tiennent le sens en suspicion? A ceux-là, le spectacle fera entendre quelques vérités, comme on dit, bien senties. Pour les autres, tous les autres oyez et voyez un moment d'execption. Vous pourrez dire "j'y étais" avant que Paris ne se l'arrache." Pïerre Murat, L'Eveil

"Un spectacle tonique et décapant (…)La Prima Donna est-elle folle? Certainement pas, elle est femme, vivante, authentique. (...) Elle utilise des mots...Verts certes, dont elle connait le sens mais dont l'incertitude possible de son vocabulaire, son exubérance de Prima Donna ne l'autorisent-ils pas à dire avec une candide volubilité des vérités que le public a envie d'entendre en s'émerveillant qu'on puisse les dire si tranquillement? On rit beaucoup, la salle glousse, pouffe, on s'esclaffe et certains ne rient plus du tout touchés en plein coeur! Pétulance, drôlerie, verdeur, vulgarité jamais! (...) Claude Ber et Frédérique Wolf-Michaux: un auteur très contemporain original et attachant qui a trouvé son interprète. Retenez-bien leur non, on en reparlera." Odette Singla."

"Bref ce petit texte est un grand moment de plaisir. On aurait même aimé que la donna ne s'en aille pas si vite, qu'elle reste là et continue à nous livrer sa vie, parce que c'est beau de raconter sa vie, beau et rare finalement, dans une époque où tout est à la fois très rugueux ( le réel, ses drames et ses douleurs) et très lisse ( médias, modes et midinettes). paulina Baldi, qu'elle soit diva ou qu'elle soit ouvreuse prend le risque de la parole: " Mais c'est une entreprise très dangereuse que de vouloir simplement raconter ce qu"on vit, même sans prétention, uniquement pour faire le point et pour partager". C'est dangereux, mais c'est encore une des plus belles manières d'affirmer notre amour de la vie" Yves Gerbal, La Marseillaise

L’AUTEURDUTEXTE

"L'Auteurdutexte, une création remarquable (...)une sorte de longue critique de raison pure.(...) Chaque phrase est un moment de votre propre pensée à vous spectateur". (Le Provençal)

"L'Auteurdutexte en un mot, la vie" (Le Méridional)

"Il y a comme cela des évidences qui vous jettent à genoux aux pieds d'un texte, tant l'intelligence et la subtilité qui en émanent, vous coupent le souffle et les jambes à la fois(...) Cela vous racle le fond du cerveau et vous sommes de vous élever au niveau des mots."( Les Mots Parleurs).


ORPHEE MARKET
Editions de l’Amandier 2006

Orphée et Eurydice à la question : superbe ! (…) Ce spectacle est particulièrement riche et dense, inspiré par le mythe d’Orphée et Eurydice, et au delà par notre rapport aujourd’hui –car « ils sont là les enfers » - au sacré, dévoyé, perverti et à la plénitude d’une vérité suprème inatteignable (…) l’art est dans ce va et vient qui fut aussi celui de la troupe avec l’auteure Claude Ber, dont le poétique fragmenté est sans cesse confronté à la nécessité du récit et à la présence des corps, du concret, avec une prédilection pour le décalage voire la dissonance. MP L’Echo-La Marseillaise 6/10/05

Pour l’écriture, en l’occurrence du texte – magnifique – de la poétesse Claude Ber, un dialogue est aussi nécessaire avec le metteur en scène, pour trouver la justesse d’une parole poétique désacralisée, mise en situation dramatique mais sans réalisme. (…) Dans tous les cas, c’est une alchimie, un parcours à la fois empirique et initiatique, fait de de différents savoir-faire convergents, de découverte et d’explorations de pistes. L’Echo-La Marseillaise 25/02/05

« Texte-ovni théâtral en forme de puzzle, sorte de paysage mythologique (qui convoque Oedipe, Roméo, Abel, Majnoun, Tristan et d’autres, en une sorte de carrefour de cultures ) appuyé sur une obsession des “voix” qui se réinventent,” réveillent les morts”, “retissent la trame déchirée du monde”, et renvoie aux grandes questions métaphysiques, non sans un soupçon de plaisanterie (“une pièce où on ne rit pas est une pièce dont on doit rire”, disait Brecht). Ainsi, le mythe est à la fois célébré et tourné en dérision.(…) Il s’agit bien d’un théâtre de parole, d’une quête sur un usage spécifique de la parole et sa profération au théâtre. Parole et langue viennent au devant de la scène, s’exhibent en quelque sorte, et cette monstration des monstres de la langue tient lieu en quelque sorte de dramaturgie. Ni fable ni action, ni “personnages” (pas de biographie, pas d’autre identité que celle conférée par le mythe) car aucune de ces instances ne tient face au projet de déploiement de la langue. (…)Aujourd’hui, le soupçon porté sur les catégories traditionnelles de la littérature, et la nécessité de remettre au premier plan une langue qui dégèle la langue plate et convenue des “communicants”, aboutit à une famille d’auteurs pour qui le théâtre est un théâtre pour l’oreille plutôt que pour l’oeil : les Novarina, les Py, les Gaudé, les Melquiot, héritiers des Césaire, des Vauthier, des Genêt, des Audureau, des Claudel, des Pichette, et plus lointainement, des Rabelais, affirme que le lyrisme n’est pas contradictoire avec la trivialité, qu’il peut aussi rejoindre l’épique, et que le croisement entre théâtre et poésie est un nouveau lieu de rendez-vous pour les dramaturges. Quitte à mêler des facettes aussi différentes que la fantaisie, le trivial, la verve musicale, l’invention syntaxique et lexicale, le brassage des niveaux de langue. Claude Ber est de cette famille là: poète de théâtre. Poète aventuré dans l’incarnation de la parole. Michel Azama Préface

Vendredi 4 Décembre 2009
Lu 1039 fois

PARCOURS ET PUBLICATIONS | REVUE DE PRESSE | EXTRAITS D' OUVRAGES | TEXT TRANSLATION IN ENGLISCH, SPANISCH... | ARTICLES ET CONFERENCES | EN REVUES ET ANTHOLOGIES | ACTUALITES | INFORMATIONS DU MOIS | ATELIERS | LIBRES PAROLES















ANTHOLOGIES ET PUBLICATIONS COLLECTIVES

Je prends note
Anthologie poésie
Bipval (Biennale
des poètes en Val
de Marne) 2011
Editions
Action Poétique

Burqa ? essai,
Claude Ber,
Wassyla Tamzali,
Éd. Chèvre-Feuille
Étoilée, 2010

Couleurs Femmes
Anthologie poésie,
Éd. Castor Astral 2010

Et si le rouge
n’existait pas

Anthologie poésie,
Ed. le Temps des
cerises 2010

Voix de l’Autre
essai, Actes du
Colloque Littératures,
Université de
Clermont-Ferrand
Ed. PUF 2010

Que peut la littérature?
Ed. Calliopées 2010

La poésie érotique
française contemporaine

Textes rassemblés par
Giovanni Dotoli,
Ed. Hermann, 2011

Enfances
Anthologie
Printemps des
Poètes 2012
Ed. B. Doucey

cb
22/11/2010