IMAGES







Recherche

Inscription à la newsletter


Achat livres

Les livres de
Claude Ber sont
accessibles
sur internet.
Pour accéder aux
achats en ligne
cliquer sur
sur les icônes
de couverture
des livres.

cb
09/02/2011



L'invité du mois

Pascale PETIT



BIOBIBLIOGRAPHIE

A participe au comité de rédaction de la revue ACTION POETIQUE.
Critique pour CCP. Marseille.
Anime régulièrement des ateliers d'écriture (en collaboration avec la Maison des Ecrivains, la maison de la poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines, la biennale des poètes internationale – Val-de-Marne).
Bourse d'encouragement du CNL (1997).
Bourse de création du CNL (2002).
Bourse d’encouragement de la DMDTS (écriture théâtrale) (2005).
Bourse de création du CNL (2007).
Séminaires de traductions à l'Abbaye de Royaumont.
En résidence d'écrivain (Ile-de-France) à Rambouillet en 2009.
En résidence d'écrivain (Ile-de-France) à la Maison Elsa Triolet-Louis Aragon en 2015.



PUBLICATIONS


PARIS-BARCELONE (recueil de nouvelles) EDITIONS N&B.1996.
LA LIGNE D'HORIZON (album - illustrations de Christophe Hamery) EDITIONS DU ROUERGUE. 1997.
(Edition japonaise 1998 + dessin animé allemand + spectacle créé par le Theater de Spiegel).
LES HABITANTS DES RêVES (album- illustrations de Marie Loiseau) EDITIONS GRANDIR. 1999. (Nîmes).
SALTO SOLO (contes poétiques/Illustrations de Benoît Jacques) L'INVENTAIRE. 2001.
L'HOMME EN QUESTION, (DER MANN, UM DEN ES GEHT) EDITIONS SISYPHOS (Allemagne. 2002.)
MONSIEUR JONES (théâtre). ECOLE DES LOISIRS. 2005.+ sur France-Culture – juin 2007.
TOM PREMIER (théâtre). ECOLE DES LOISIRS. 2005.
TOM II (théâtre). ECOLE DES LOISIRS. 2006.
TU ES UN BOMBARDIER EN PIQUÉ SURDOUÉ. Collection de la biennale internationale des poètes en Val-de-Marne dirigée par Henri Deluy/ BLEU DU CIEL. 2006. Poésie
MANIÈRE D’ENTRER DANS UN CERCLE & D’EN SORTIR. Collection /Déplacements dirigée par François Bon. EDITIONS DU SEUIL. 2007. (Prix de la BIPVAL, 2009).
NOUS DEVONS ATTENDRE QUE LE JOUR SE LÈVE. PUBLIE.NET (site d'édition numérique/projet de François Bon.) 2007. Poésie.
DU COQ A l'ÂNE. (album - illustrations d'Hervé Tullet) EDITIONS SARBACANE. 2009.
SHARAWADJI. Manuel du jardinier platonique. (Manuel détourné) Editions de l'Inventaire. 2010.
LES CôTéS CACHéS. Collection de la Biennale Internationale des poètes en Val de Marne. Action Poétique. 2011
COMMENT FAIRE AVEC LE RHINOCÉROS. (Album) Editions du Rouergue. 2011.
MADE IN OULIPO. (Théâtre) Ecole des Loisirs, 2013.
HISTOIR D'OUF. (Théâtre) Ecole des Loisirs, 2013.
POOL. (Recueil jeunesse illustré par Renaud Perrin) Editions du Rouergue, 2014.
PER FARE IL RITRATTO DI UN PESCE. (Album - Illustrations de Maja Celija) Editions Orecchio Acerbo, 2015
LE DOUK-DOUK. (Théâtre) Ecole des loisirs, 2015
LE PARFUM DU JOUR EST FRAISE. (Littérature) éditions de l'Attente, 2015.
L'EQUATION DU NÉNUPHAR. (Littérature) édtions Louise Bottu, 2015.
Adaptation pour la RTBF, 2015.
LE CORBEAU ET LE RENARD ET COMPAGNIE. (Théâtre) Ecole des loisirs, 2016


PUBLICATIONS EN ANTHOLOGIES/OUVRAGES COLLECTIFS


SYROS-ALTERNATIVES (Les meilleures nouvelles de l'année 90-91).
NATHAN (Le Français en Troisième -1993 - nouvelle).
PROMETEO (été 1997 - Colombie : "anthologie" de jeunes poètes français + collaboration à l'ensemble du numéro pour la traduction).
TARABUSTE. Anthologie TRIAGE. ("poésie"). 2002.
FLAMMARION. 49 poètes, un collectif. 2004.
LAUREATE BOOK. Esquive, Escale, Esquille. Anthologie de poètes français. Taïwan. 2006.
BLEU DU CIEL. En tous lieux nulle part ici. Biennale Internationale des poètes en Val-de-Marne. 2006.
EN TIPIS.PUBLICATIONS. In the beginning is the word. Nicosie. Chypre. 2009.
LE MOT ET LE RESTE. Sac à dos. Anthologie de poésie contemporaine pour lecteurs en herbe. 2009.
LA FORET DE MON RêVE. Silvana Editoriale. 2010.


PUBLICATIONS EN REVUES


NYX (n°13 – nouvelle - 1990).
STOP (n°123 - Québec - nouvelle).
TROIS (Vol 8 - n°2. Vol 10 - n°1 & 2 Vol 11 n°1-2 - Québec -poésie).
SAPRIPHAGE (n°26 - nouvelle).
L'ANACOLUTHE (n° 3, 4, 7, 9, 10-12 nouvelle ou conte).
CONTRE-VOX (n°2 -nouvelle).
DERRIERE LA SALLE DE BAIN : Les Sirènes (juillet 1996 - deux petits contes).
PERPENDICULAIRE (FLAMMARION n°10 - "hors genre").
LE NOUVEAU RECUEIL (n°47 - "poésie").
R DE RÉEL (Volume 12 -L- jan-mars 2002 : Cartes postales de la lune— de Pana Marenka).
ACTION POETIQUE. N°177. Septembre 2004.
LUNES BLEUES. Collection européenne de la biennale internationale/Action Poétique. 2006.
ACTION RESTREINTE N°9, 2008. + N°12, 2010.
REHAUTS N°24, automne-hiver 2009.
LA REVUE – 2016 – Julien Nègre éditeur.


À ÉCOUTER


Extraits de : Un peu comme quand vous allez voir les caméléons (textes et musiques) dans l’émission La nuit, la poésie d’Omar Berrada (France-Culture -10 juillet 2006).
MONSIEUR JONES. Adaptation sur France-Culture - juin 2007.
L'ÉQUATION DU NÉNUPHAR. Adaptation pour la RTBF - octobre 2015.

EXTRAITS

à rééditer
Extraits 1 : Les côtés cachés



regarde
tes yeux disent à l’avance
ce que ta bouche va dire

regarde

ne donne pas de réponse tout de suite
comme bouche fermée


deux ours qui s’aiment est une réponse banale

regarde

as-tu vu le cerf-volant

les chapeaux chinois

les coquillages

la coiffure du chef indien

regarde

si tu vois un homme et une femme
qui soulèvent big ben

si tu vois pinocchio partout

tu exagères

évite de ne pas remarquer

deux personnages assis de dos faits de deux cercles
ne peuvent pas tourner la tête ni bouger les jambes

si tu ouvres la bouche
dis quelque chose

regarde
ne me dis pas moralité

évite les réponses couleur seule

regarde

dis-moi la cinquante sixième meilleure réponse jusqu’à la cinquième

la quatrième est deux hippocampes qui apprennent à nager

la troisième est deux personnes qui se disent bonjour sur une balançoire

la deuxième est une peau de tigre ou une descente de lit

n’oublie pas les êtres humains

regarde

la neige qui tombe n’est pas bonne pour les aurores boréales
n’est pas une réponse

deux indiens qui se donnent un nuage c’est bien

deux squaws qui s’embrassent dans n’importe quelle position avec des fleurs c’est bien

les réponses les meilleures sont les plus longues

les réponses les meilleures ont des fleurs

des bouches qui sourient

qui s’ouvrent

des mains qui bougent

peur candeur et curiosité

un feu d’artifice est une réponse vague comme des nuages qui vont l’un vers l’autre



Inédit
Méfie-toi de l'héroïne qui dort (p 21)



Le sens codé de la fleur


Que dois-je comprendre quand tu me dis que sur quatre cents roses, tu en as sauvé sept ? Ou qu'un diamant ne peut être brisé que par un autre diamant ? Que le service est rapide ? L'horizon, plat ? L'écart, entretenu ? Les Amériques, découvertes ? Les vérités, parallèles ? Les comparaisons, boiteuses ?
C'est tout le problème avec les exploits et les mystères quand ils ne sont homologués par personne. Ou qu'une évidence succède à une autre évidence.
Moi je t'ai cueilli des raisins dans le noir.
Et j'ai croqué une cerise pour ne pas la confondre avec une pomme. Mais la recette de la confiture était en prose alors, je l'ai ratée.



Extraits : Tu es un bombardier en piqué surdoué – Editions Le bleu du ciel


… je recouvre tout d’un vernis protecteur y a plus qu’une fleur je récite le début la seule chose dont je me souvienne j’ai des besoins poétiques je me laisse séduire par la logique de tes hypothèses par l’antique passe du nord j’ai mon dictionnaire Français-Sirène je découvre il manque des pages dans le noir j’ai un sombrero j’ai un sac d’épingles il y a plus de gravité sur Jupiter le message est enfin clair il manque des pages il faut mettre le cap je veux bien je veux savoir je veux savoir ce qu’on aime en moi à deux on peut toucher le plus vieux rêve de l’humanité à deux on peut toucher à force d’épure on peut voir les fesses en trois D il faut respecter la chronologie à deux on peut toucher le plus vieux rêve de l’humanité à deux on peut toucher nous sommes devenus supra-conductifs dans le noir j’ai un sombrero j’ai un sac d’épingles je veux bien je veux savoir il manque des pages je veux bien je veux savoir il manque des pages à nos deux galaxies nos deux galaxies sont des colliers de braseros qui s’attirent des supernovae des étoiles d’anciens yeux d’octopus



D'après Le corbeau et le renard et compagnie – collection théâtre de L'école des Loisirs – un extrait adapté :



La vache et le renard


Maître corbeau ridiculisé ayant juré
Qu'on ne l'y reprendrait pas de sitôt
Il fallait bien – puisqu'il s'était barré
Qu'une autre leçon soit tirée bientôt
Par un autre animal plus avisé
Des manœuvres du renard rusé.
Une vache de concours et de championnat
Qui connaissait, du corbeau et du renard, l'histoire
A qui les beaux blablas ne déplaisaient pas
Avait donc pris rendez-vous – pour voir –
Avec le très fameux renard
A huit heures moins le quart.
« Il paraît, dit celle-ci, sûre d'elle
Alors qu'il s'amenait vers icelle
Que tu t'y connais pour faire tourner la tête
Et que tu es le roi de l'entourloupette.
- Oh ! vas-y mollo, choupette,
C'est moi et pas toi
Qui raconte des sornettes
Le soir au coin du bois.
- Eh bien, ne te gêne pas,
Lui dit-elle, vas-y de ton compliment.
Je n'attends plus que ça :
Dis-moi un truc bien charmant.
Le renard sembla l'inspecter
Mais il semblait sans idée
Et la vache qui n'était pas habituée
Commençait sérieusement à fulminer.
- Que je dise quoi ? dit-il. Je ne sais pas, moi.
- Eh bien, lui dit-elle, ma robe...
Tu la trouves comment, ma robe ?
- Eh bien... Prends-le, sans vexation :
Franchement, elle tire sur le marron.
Sinon pour dire les choses autrement,
Je te trouve un peu boudinée dedans.
Et puis, y a des taches :
Sincèrement, ça gâche.
- Ah bon, dit-elle. Et mes cuisses ?
Tu les trouves comment mes cuisses ?
- Sincèrement, dit-il : bien enrobées.
On devrait pouvoir en tirer
Certainement quelque chose
De cette chair rose.
- Et mes sabots ? Tu les vois, mes sabots ?
- Ils sont beaux, tes sabots, pour des sabots.
- Ah bon, c'est tout ? Et mes mamelles ?
Tu les aimes, mes mamelles ?
Tu ne dis rien ? Tu préfères mes pis ?
Mais dis quelque chose, dis !
- Eh bien, je me demande si, dans ces pâturages,
On trouverait pas mieux pour faire un fromage.
- Quoi ! Et mes fesses ! Mes fesses !
Tu les aimes mes fesses ?
...
Et mes bouses ! mes bouses !
Tu veux les voir choir mes bouses !


À ces mots, maître renard comprit
Qu'aujourd'hui, c'était à lui
De tirer la leçon de cette fable
Car, cela peut-etre démontrable
Qu'il y ait un grand risque encouru
À faire son madré et son bravache,
Et à ne pas amadouer la vache
Qui pète plus haut que son cul.

Lundi 28 Novembre 2016
Lu 514 fois

Dans la même rubrique :

Bernard FOURNIER - 31/05/2017

Albertine BENEDETTO - 04/05/2017

VAM, plasticienne - 01/03/2017

Patrick DUBOST - 06/04/2017

Claudine BOHI - 28/12/2016

Jacqueline MERVILLE - 02/10/2016

Jennifer K DICK - 07/09/2016

1 2 3 4 5 » ... 11

PARCOURS ET PUBLICATIONS | REVUE DE PRESSE | EXTRAITS D' OUVRAGES | TEXT TRANSLATION IN ENGLISCH, SPANISCH... | ARTICLES ET CONFERENCES | EN REVUES ET ANTHOLOGIES | ACTUALITES | INFORMATIONS DU MOIS | ATELIERS | LIBRES PAROLES















ANTHOLOGIES ET PUBLICATIONS COLLECTIVES

Je prends note
Anthologie poésie
Bipval (Biennale
des poètes en Val
de Marne) 2011
Editions
Action Poétique

Burqa ? essai,
Claude Ber,
Wassyla Tamzali,
Éd. Chèvre-Feuille
Étoilée, 2010

Couleurs Femmes
Anthologie poésie,
Éd. Castor Astral 2010

Et si le rouge
n’existait pas

Anthologie poésie,
Ed. le Temps des
cerises 2010

Voix de l’Autre
essai, Actes du
Colloque Littératures,
Université de
Clermont-Ferrand
Ed. PUF 2010

Que peut la littérature?
Ed. Calliopées 2010

La poésie érotique
française contemporaine

Textes rassemblés par
Giovanni Dotoli,
Ed. Hermann, 2011

Enfances
Anthologie
Printemps des
Poètes 2012
Ed. B. Doucey

cb
22/11/2010