IMAGES







Recherche

Inscription à la newsletter


Achat livres

Les livres de
Claude Ber sont
accessibles
sur internet.
Pour accéder aux
achats en ligne
cliquer sur
sur les icônes
de couverture
des livres.

cb
09/02/2011



L'invité du mois

Micheline SIMON



BIOGRAPHIE

Le travail plastique de Micheline Simon joue avec l'idée de recollage. Le recollage est une sorte de collage où s'agrège le dessin, la peinture, l'écriture. Mais, alors que le collage dans son origine dadaïste tend à créer une rupture, le recollage a pour intention de relier, de retrouver une unité perdue.
Recoller c'est réparer.
Rassembler les morceaux, les bris et les bribes d'archives personnelles, redonner sa place, rejouer l'histoire, mettre à plat, ramener au regard, étaler... les oubliés, les endommagés, les passés sous silence, les laissés de soi.
Agrégée d'Arts Plastiques Micheline Simon a longtemps enseigné en lycée et à l'université. Elle donne maintenant des conférences et investit sa pratique personnelle.

STATUES-MENHIRS

Statues-menhirs

Recoller c'est faire paysage selon la définition du Petit Littré : "Tous les objets auparavant dispersés se rassemblent sous un seul coup d’œil"
Les statues-menhirs, éléments du paysage du Rouergue, entrent dans le jeu et deviennent sujet, tentative d'un inaltérable face à l'éparpillement de soi, le devenir incessant, le provisoire établi.




BOULE

Le 11 mai 2020 jour du dé-confinement, la boule a cessé de grossir. Elle a avalé tous les documents : préparations de cours, missives administratives, copies d'élèves, travaux d'atelier ... tout ce qui me restait. Ses 25 kg lui vont bien. Avec les derniers docs (ceux en couleur) que j'ai mis de côté je lui ai fait une jolie robe d'exhibition. Tous les autres ont été engloutis, jupons ignorés, rendus définitivement au mystère...
Il ne s'agit pas d'être ostentatoire, ni de retenir un passé perdu, encore moins d'un hommage nostalgique. Plutôt de la magie d'un geste qui voudrait que le passé, bien docile, se détache de la conscience-au-présent pour devenir « objet » face à soi. La relation aux souvenirs se fait alors plus fluide, plus ludique.


CHAPELLE DES PÉNITENTS BLANCS VENCE 2020


SÉRIE DE 50 CARRÉS 50X50

ENSEMBLE VILLA TAMARIS ÉTÉ 2018

EXPOSITION MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE 2020

SÉRIE DE 50 CARRÉS 50X50 - 2


SÉRIE DE 50 CARRÉS 50X50 - 5


SÉRIE DE 50 CARRÉS 50X50 - 6


SÉRIE DE 50 CARRÉS 50X50 - 8


SÉRIE DE 50 CARRÉS 50X50 - 9


SÉRIE DE 50 CARRÉS 50X50 - 10


Vendredi 26 Novembre 2021
Lu 233 fois

Dans la même rubrique :

Camille AUBAUDE - 01/06/2022

Nicole CADÈNE - 07/04/2022

Dominique SORRENTE - 03/05/2022

POUR L'UKRAINE - 07/04/2022

Jean PONCET - 02/03/2022

Antoine SIMON - 04/09/2021

Irene PITTATORE - 26/05/2021

Raphaël LAIGUILLÉE - 06/05/2021

Laurent FOURCAUT - 21/03/2021

1 2 3 4 5 » ... 15

PARCOURS ET PUBLICATIONS | REVUE DE PRESSE | EXTRAITS D' OUVRAGES | TEXT TRANSLATION IN ENGLISCH, SPANISCH... | ARTICLES ET CONFERENCES | EN REVUES ET ANTHOLOGIES | ACTUALITES | ATELIERS | LIBRES PAROLES












ANTHOLOGIES ET PUBLICATIONS COLLECTIVES

Revue Cités N°73,
Effraction/ diffraction/
mouvement,
la place du poète
dans la Cité,
mars 2018.

Pour avoir vu un soir
la beauté passer

Anthologie du Printemps
des poètes,
Castor Astral, 2019

La beauté, éphéméride
poétique pour chanter la vie
,
Anthologie
Editions Bruno Doucey, 2019.

Le désir aux couleurs du poème,
anthologie éd
Bruno Doucey 2020.







cb
22/11/2010