IMAGES







Recherche

Inscription à la newsletter


Achat livres

Les livres de
Claude Ber sont
accessibles
sur internet.
Pour accéder aux
achats en ligne
cliquer sur
sur les icônes
de couverture
des livres.

cb
09/02/2011



L'invité du mois

Jean-Michel ESPITALLIER

31 janvier 2013 (16 h) - Dans le cadre des « Enjeux contemporains » organisés par la Maison des écrivains et de la littérature
Rencontre entre Jean-Michel Espitallier et Nathalie Léger, Petit Palais, 75008 Paris

16 février 2013 (18h) – Lecture et débat : bibliothèque Margueritte Audoux, 75003 Paris (avec Yves Di Manno et Alan Girard-Daudon).



BIOBIBLIOGRAPHIE

Jean-Michel ESPITALLIER
"Jean-Michel Espitallier est l'un des poètes les plus mobiles et véloces de sa génération..." (Patrick Kéchichian, Le Monde)

" Espitallier joue comme nul autre des syllogismes et d’une glose absurde poussée à son paraoxysme. Un rire jaune qui s’avère aussi salutaire et provocateur qu’un coup de tatane dans la fourmilière. "
Juien Bécourt, Mouvement

« Explorateur du cœur en fusion de la langue, Jean-Michel Espitallier est un poète en mouvement, performer inlassable qui aime la scène toutes barrières levées . » Guy Darol, Le Magazine des livres


« Wiittgenstein à la façon d’un Alphonse Allais » Eric Loret, Libération


Poète inclassable, Jean-Michel Espitallier (né le 4 octobre 1957) joue sur plusieurs claviers et selon des modes opératoires constamment renouvelés. Listes, détournements, boucles rythmiques, faux théorèmes, propositions logico-absurdes, sophismes tordent le cou à la notion si galvaudée de poésie en inventant des formes neuves pour continuer de faire jouer tout le bizarre de la langue et d’en éprouver les limites. Entre rire jaune, tension comique et dérision, la poésie de Jean-Michel Espitallier, proche en cela de l’art contemporain, use de la plus radicale fantaisie pour coller un faux-nez au tragique et à l’esprit de sérieux mais aussi pour faire voler en éclat et problématiser encore davantage, la notion de genre et de frontières esthétiques (donc éthiques…). Il écrit des livres, joue de la batterie, invente des objets sonores et touche à tout ce qui le touche.

• Cofondateur de la revue Java (1989-2006), coordinateur du dossier sur la « Nouvelle poésie française » au Magazine littéraire (mars 2001), il est l’auteur de plusieurs livres, dont le très controversé Pièces détachées : une anthologie de la poésie française aujourd’hui. Il travaille actuellement sur plusieurs projets multimédias et mène parallèlement une carrière de batteur, notamment du groupe Prexley.

• Membre du jury du Prix du livre rock.


BIBLIOGRAPHIE :

• Ponts de frappe, Fourbis, 1995.
• Pièces détachées, une anthologie de la poésie française aujourd’hui, Pocket 2000. Nouvelle édition, 2011.
• Gasoil : prises de guerre, Flammarion, 2000.
• Fantaisie bouchère, Derrière la Salle de Bain, 2001 (et édition bilingue français-anglais, Duration Press, New York, 2004).
• Le Théorème d’Espitallier, Flammarion, 2003.
• En Guerre, Inventaire-invention, 2004.
• Où va-t-on ? (extrait), Le Bleu du ciel, coll. « L’Affiche de poésie », 2004.
• Toujours jamais pareil (avec Pierre Mabille), Le Bleu du ciel, 2005.
• Caisse à outils, un panorama de la poésie française aujourd’hui, Pocket, 2006.
• Tractatus logo mecanicus (pensum), Al Dante, 2006.
• Army, Al Dante, 2008.
• Syd Barrett, le rock et autres trucs, Editions Philippe Rey, 2009.
• Introduction à Sac à dos, anthologie de poésie contemporaine pour lecteurs en herbe, Le Mot et le reste, 2009.
• Cent quarante-huit propositions sur la vie et la mort et autres petits traités, Al Dante, 2011 (Prix des lycéens d’Ile-de-France, Seine-Saint-Denis, 2012)
• En Guerre. Version numérique remixée par François Bon, publie.net, 2011.
• De la célébrité : théorie & pratique, Editions 10/18, 2012.
• L’invention de la course à pied, Al Dante, 2013.


CRÉATIONS

• Londres – une féérie industrielle (pièce sonore), Maison Rimbaud, Charleville-Mézières, 2004 (collection permanente).
• Agora, de Simon Siegmann. Avec Pierre Droulers (chorégraphie), Simon Siegmann (installation), George Van Dam & Ictus (musique), Kunstenfestival des arts, Bruxelles, mai 2005.
• Autobiographie (textes, son, percussions), collectif Vox Hôtel, Théâtre des Bernardines, Marseille, novembre 2006 (texte et CD, Editions du Néant, 2006).
• Syd Barrett quand même, Atelier de création radiophonique, France Culture, novembre 2007.
• Putaindebordeldemerde (avec Simon Siegmann), La Bellone, Bruxelles, mai 2008.
• Giverny jour et nuit (pièce sonore), Normandie Impressionnisme, Rouen, 2010.
• Lonely People, (pièce sonore sur une vidéo originale de Yumi Sonoda), Fukuoka, Japon, octobre 2012.


OUVRAGES TRADUITS

Butcher fantasy (translation Sherry Brennan), Duration Press, New York, 2004.
Espitallier’s Theorem (translation Guy Bennett), Seismicity Editions, Los Angeles, 2005.
Scusi la strada per Pondichery ? - estratto da Le Théorème d’Espitallier (traduzione di Michele Zaffarano), Arcipelago Edizioni, Roma, 2005.


TRADUCTIONS

• Avec Marina Dick
Paul McCartney, Blackbird Singing (chansons et poèmes), Editions 10/18, 2003.
Tim Willis, Syd Barrett – Le génie perdu de Pink Floyd, Le Castor Astral, 2004.
Béatrice Mousli et Guy Bennett, Poésies des deux mondes, un dialogue franco-américain à travers les revues, Ent’revues, 2004.
Jason Logan, Si jamais on se quitte, c’est mon livre, Editions 10/18, 2007.

• Avec Kim Andrigan
K. Schippers, Tables déplacées, Le Bleu du ciel, 2012.


PROCHAINES DATES DE RENCONTRES ET LECTURES (janvier, fevrier 2013)

31 janvier (16 h) - Dans le cadre des « Enjeux contemporains » organisés par la Maison des écrivains et de la littérature
Rencontre entre Jean-Michel Espitallier et Nathalie Léger, Petit Palais, 75008 Paris

16 février (18h) – Lecture et débat : bibliothèque Margueritte Audoux, 75003 Paris (avec Yves Di Manno et Alan Girard-Daudon).






EXTRAITS DE TEXTES

Histoires de jusqu’à 15


Histoire de jusqu’à 15 (version tronquée)
1 (un), 2 (deux), 3 (trois), 4 (quatre), 5 (cinq), 6 (six), 7 (sept), 8 (huit), 9 (neuf), 10 (dix), 11 (onze), 12 (douze), 13 (treize), 14 (quatorze).

Histoire de jusqu’à 15 (version corrigée)
1 (un), 2 (deux), 3 (trois), 4 (quatre), 5 (cinq), 6 (six), 7 (sept), 8 (huit), 9 (neuf), 10 (dix), 11 (onze), 12 (douze), 13 (treize), 14 (quatorze), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version abrégée)
(…), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version superstitieuse)
1 (un), 2 (deux), 3 (trois), 4 (quatre), 5 (cinq), 6 (six), 7 (sept), 8 (huit), 9 (neuf), 10 (dix), 11 (onze), 12 (douze), 12bis (douze bis), 14 (quatorze), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version à rebours - extrait)

218 (deux cent dix-huit), 217 (deux cent dix sept), 216 (deux cent seize), - 215 (deux cent quinze), 214 (deux cent quatorze), 213 (deux cent treize), 212 (deux cent douze), 211 (deux cent onze), 210 (deux cent dix), 209 (deux cent neuf), 208 (deux cent huit), 207 (deux cent sept), 206 (deux cent six), 205 (deux cent cinq), 204 (deux cent quatre), 203 (deux cent trois), 202 (deux cent deux), 201 (deux cent un), 200 (deux cents), 199 (cent quatre-vingt-dix-neuf), 198 (cent quatre-vingt-dix-huit), 197 (cent quatre-vingt-dix-sept), 196 (cent quatre-vingt-seize), 195 (cent quatre-vingt-quinze), 194 (cent quatre-vingt-quatorze), 193 (cent quatre-vingt-treize), 192 (cent quatre-vingt-douze), 191 (cent quatre-vingt-onze), 190 (cent quatre-vingt-dix), 189 (cent quatre-vingt-neuf), 188 (cent quatre-vingt-huit), 187 (cent quatre-vingt-sept), 186 (cent quatre-vingt-six), 185 (cent quatre-vingt-cinq), 184 (cent quatre-vingt-quatre), 183 (cent quatre-vingt-trois), 182 (cent quatre-vingt-deux), 181 (cent quatre-vingt-un), 180 (cent quatre-vingts), 179 (cent soixante-dix-neuf), 178 (cent soixante-dix-huit), 177 (cent soixante-dix-sept), 176 (cent soixante-seize), 175 (cent soixante-quinze), 174 (cent soixante-quatorze), 173 (cent soixante-treize), 172 (cent soixante-douze), 171 (cent soixante et onze), 170 (cent soixante-dix), 169 (cent soixante-neuf), 168 (cent soixante-huit), 167 (cent soixante-sept), 166 (cent soixante-six), 165 (cent soixante-cinq), 164 (cent soixante-quatre), 163 (cent soixante-trois), 162 (cent soixante-deux), 161 (cent soixante et un), 160 (cent soixante), 159 (cent cinquante-neuf), 158 (cent cinquante-huit), 157 (cent cinquante-sept), 156 (cent cinquante-six), 155 (cent cinquante-cinq), 154 (cent cinquante-quatre), 153 (cent cinquante-trois), 152 (cent cinquante-deux), 151 (cent cinquante et un), 150 (cent cinquante), 149 (cent quarante-neuf), 148 (cent quarante-huit), 147 (cent quarante-sept), 146 (cent quarante-six), 145 (cent quarante-cinq), 144 (cent quarante-quatre), 143 (cent quarante-trois), 142 (cent quarante-deux), 141 (cent quarante et un), 140 (cent quarante), 139 (cent trente-neuf), 138 (cent trente-huit), 137 (cent trente-sept), 136 (cent trente-six), 135 (cent trente-cinq), 134 (cent trente-quatre), 133 (cent trente-trois), 132 (cent trente-deux), 131 (cent trente et un), 130 (cent trente), 129 (cent vingt-neuf), 128 (cent vingt-huit), 127 (cent vingt-sept), 126 (cent vingt-six), 125 (cent vingt-cinq), 124 (cent vingt-quatre), 123 (cent vingt)-trois), 122 (cent vingt-deux), 121 (cent vingt et un), 120 (cent-vingt), 119 (cent dix-neuf), 118 (cent dix-huit), 117 (cent dix-sept), 116 (cent seize), 115 (cent quinze), 114 (cent quatorze), 113 (cent treize), 112 (cent douze), 111 (cent onze), 110 (cent dix), 109 (cent neuf), 108 (cent huit), 107 (cent sept), 106 (cent six), 105 (cent cinq), 104 (cent quatre), 103 (cent trois), 102 (cent deux), 101 (cent un), 100 (cent), 99 (quatre-vingt-dix-neuf), 98 (quatre-vingt-dix-huit), 97 (quatre-vingt-dix-sept), 96 (quatre-vingt-seize), 95 (quatre-vingt-quinze), 94 (quatre-vingt-quatorze), 93 (quatre-vingt-treize), 92 (quatre-vingt-douze), 91 (quatre-vingt-onze), 90 (quatre-vingt-dix), 89 (quatre-vingt-neuf), 88 (quatre-vingt-huit), 87 (quatre-vingt-sept), 86 (quatre-vingt-six), 85 (quatre-vingt-cinq), 84 (quatre-vingt-quatre), 83 (quatre-vingt-trois), 82 (quatre-vingt-deux), 81 (quatre-vingt-un), 80 (quatre-vingts), 79 (soixante-dix-neuf), 78 (soixante-dix-huit), 77 (soixante-dix-sept), 76 (soixante-seize), 75 (soixante-quinze), 74 (soixante-quatorze), 73 (soixante-treize), 72 (soixante-douze), 71 (soixante et onze), 70 (soixante-dix), 69 (soixante-neuf), 68 (soixante-huit), 67 (soixante-sept), 66 (soixante-six), 65 (soixante-cinq), 64 (soixante-quatre), 63 (soixante-trois), 62 (soixante-deux), 61 (soixante et un), 60 (soixante), 59 (cinquante-neuf), 58 (cinquante-huit), 57 (cinquante-sept), 56 (cinquante-six), 55 (cinquante-cinq), 54 (cinquante-quatre), 53 (cinquante-trois), 52 (cinquante-deux), 51 (cinquante et un), 50 (cinquante), 49 (quarante-neuf), 48 (quarante-huit), 47 (quarante-sept), 46 (quarante-six), 45 (quarante-cinq), 44 (quarante-quatre), 43 (quarante-trois), 42 (quarante-deux), 41 (quarante et un), 40 (quarante), 39 (trente-neuf), 38 (trente-huit), 37 (trente-sept), 36 (trente-six), 35 (trente-cinq), 34 (trente-quatre), 33 (trente-trois), 32 (trente-deux), 31 (trente et un), 30 (trente), 29 (vingt-neuf), 28 (vingt-huit), 27 (vingt-sept), 26 (vingt-six), 25 (vingt-cinq), 24 (vingt-quatre), 23 (vingt-trois), 22 (vingt-deux), 21 (vingt et un), 20 (vingt), 19 (dix-neuf), 18 (dix-huit), 17 (dix-sept), 16 (seize), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version ratée)
1 (un), 2 (deux), 3 (trois), 4 (quatre), 5 (cinq), 6 (six), 7 (sept), 8 (huit), 9 (neuf), 10 (dix), 11 (onze), 12 (douze), 13 (treize), 14 (quatorze), 16 (seize).

Histoire de jusqu’à 15 (version dyslexique)
1 (un), 2 (deux), 3 (trois), 4 (quatre), 5 (cinq), 6 (six), 7 (sept), 8 (huit), 9 (neuf), 10 (dix), 11 (onze), 12 (douze), 13 (treize), 14 (quatorze), 51 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version feignasse)
Na-na-na-na-naaaaaa, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version bordélique-disjonctive)
1 (deux), 2 (treize), 3 (un), 4 (onze), 5 (quatorze), 6 (dix), 7 (neuf), 8 (quinze), 9 (douze), 10 (trois), 11 (cinq), 12 (six), 13 (huit), 14 (sept), 15 (quatre).

Histoire de jusqu’à 15 (ordre alphabétique – dite aussi version Closky)
Cinq (5), deux (2), dix (10), douze (12), huit (8), neuf (9), onze (11), quatorze (14), quatre (4), quinze (15), sept (7), six (6), treize (13), trois (3), un (1).

Histoire de jusqu’à 15 (version monomaniaque)
15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version alphabétique)
a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version latine)
I (unus), II (duo), III (tres), IV (quattuor), V (quinque), VI (sex), VII (septem), VIII (octo), IX (novem), X (decem), XI (undecim), XII (duodecim), XIII (tredecim), XIV (quattuor decim), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version militaire)
1 (un) / 2 (deux), 1 (un) / 2 (deux), 1 (un) / 2 (deux), 1 (un) / 2 (deux), 1 (un) / 2 (deux), 1 (un) / 2 (deux), 1 (un) / 2 (deux), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version départementale)
Ain, Aisne, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Calvados, 15 (quinze).


Histoire de jusqu’à 15 (version polyglotte)
1 (one), 2 (due), 3 (nett), 4 (patru), 5 (pyaht), 6 (sitta), 7 (shtate), 8 (oito), 9 (nau), 10 (shi), 11 (elf), 12 (twaalf), 13 (djioù-san), 14 (catorce), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version morse)
. - - - -, . . - - -, . . . - -, . . . . -, . . . . ., - . . . ., - - . . ., - - - . ., - - - - ., . - - - - - - - - -, . - - - - . - - - -, . - - - - . . - - -, . - - - - . . . - -, . - - - - . . . . -, 15 (quinze)

Histoire de jusqu’à 15 (version codes produits Leclerc)
Epicerie, liquides, fruits et légumes, droguerie, bazar, audio vidéo photo, textile, chaussures, crèmerie, fromage à la coupe, surgelés, boulangerie, pâtisserie, boucherie, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version à l’envers)
14 (quatorze), 13 (treize), 12 (douze), 11 (onze), 10 (dix), 9 (neuf), 8 (huit), 7 (sept), 6 (six), 5 (cinq), 4 (quatre), 3 (trois), 2 (deux), 1 (un), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version lignes RATP)
Château de Vincennes-La Défense, Nation-Porte Dauphine, Galliéni-Pont de Levallois, Porte de Clignancourt-Porte d’Orléans, Bobigny Pablo Picasso-Place d’Italie, Nation-Charles de Gaulle Etoile, La Courneuve-Villejuif Louis Aragon/Mairie d’Ivry, Créteil-Balard, Mairie de Montreuil-Pont de Sèvres, Gare d’Austerlitz-Boulogne Pont de Saint-Cloud, Mairie des Lilas-Châtelet, Porte de La Chapelle-Mairie d’Issy, Gabriel Péri Asnières Gennevilliers/Saint-Denis Basilique-Châtillon Montrouge, Saint-Lazare-Bibliothèque François Mitterrand, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version atomique)
Hydrogène, hélium, lithium, berrylium, bore, carbone, azote, oxygène, fluor, néon, sodium, magnésium, aluminium, silicium, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version suite de Fibonacci)
1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 55, 89, 184, 233, 377, 610, 987, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version anniversaire de mariage)
Noces de coton, noces de cuir, noces de froment, noces de cire, noces de bois, noces de chypre, noces de laine, noces de coquelicot, noces de faïence, noces d’étain, noce de corail, noces de soie, noces de muguet, noces de plomb, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version cartes à jouer)
As, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, valet, dame, roi, joker, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version arrondissements de Paris)
Louvre, Bourse, Temple, Hôtel de Ville, Panthéon, Luxembourg, Palais Bourbon, Elysée, Opéra, Enclos Saint-Laurent, Popincourt, Reuilly, Gobelins, Observatoire, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version éléments chimiques)
Métaux alcalins, métaux alcalino-terreux, terres rares, éléments du groupe 4, éléments du groupe 5, éléments du groupe 6, éléments du groupe 7, éléments du groupe 8, éléments du groupe 9, éléments du groupe 10, éléments du groupe 11, éléments du groupe 12, éléments du groupe 13, cristallogènes, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version MBTI)
L’inventeur, l’architecte, le maréchal, l’organisateur, le champion, le guérisseur, le professeur, le conseiller, le fournisseur, le défenseur, le manager, l’inspecteur, l’artiste, le compositeur, 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version défaut de freinage)
1 (un), 2 (deux), 3 (trois), 4 (quatre), 5 (cinq), 6 (six), 7 (sept), 8 (huit), 9 (neuf), 10 (dix), 11 (onze), 12 (douze), 13 (treize), 14 (quatorze), 15 (quinze), 16 (seize), 17 (dix-sept), 18 (dix-huit), 19 (dix-neuf), 20 (vingt), 21 (vingt et un), 22 (vingt-deux).

Histoire de jusqu’à 15 (version grand nombre)
1234567891011121314 (un trillion deux cent trente-quatre mille cinq cent soixante-sept billions huit cent quatre-vingt-onze mille onze millions cent vingt et un mille trois cent quatorze mille), 15 (quinze).

Histoire de jusqu’à 15 (version Wingdings)
•••, 15(quinze).



Histoire des Jeans-Pierres

- Qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Bertrand, Jean-Pierre Robert, Jean-Pierre Balpe, Jean-Pierre Mercier, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Cassel, Jean-Pierre Lemaire, Jean-Pierre Pierre-Bloch, Jean-Pierre Danguillaume, Jean-Pierre Gattegno, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Foucault, Jean-Pierre Criqui, Jean-Pierre Léaud, Jean-Pierre Peroncel-Hugo, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Rives, Jean-Pierre Pincemin, Jean-Pierre Soisson, Jean-Pierre Chaix, Jean-Pierre Andrevon, Jean-Pierre Papin, Jean-Pierre Chevènement, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Cometti, Jean-Pierre Bobillot, Jean-Pierre Fossatti, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Rehm, Jean-Pierre Dubost, Jean-Pierre Darroussin, Jean-Pierre François, Jean-Pierre Elkabach, Jean-Pierre Spilmont, Jean-Pierre Stirbois, Jean-Pierre Greff, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Guérin, Jean-Pierre Castaldi, Jean-Pierre Timbaud, Jean-Pierre Aubert, Jean-Pierre Prévotat, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Vernant, Jean-Pierre Vidal, Jean-Pierre Aumont, Jean-Pierre Treiber, Jean-Pierre Raffarin, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Taillandier, Jean-Pierre Roux, Jean-Pierre Siméon, Jean-Pierre Boyer, Jean-Pierre Gaillard, Jean-Pierre Perrin, Jean-Pierre Marielle, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Salgas, Jean-Pierre Sintive, Jean-Pierre Pernaut, Jean-Pierre Coffe, Jean-Pierre Verheggen, Jean-Pierre Rosnay, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Riehl, Jean-Pierre Duprey, Jean-Pierre Khazem, Jean-Pierre Richard, Jean-Pierre Changeux, Jean-Pierre Mocky, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Brisset, Jean-Pierre Paneda, Jean-Pierre Terrail, Jean-Pierre Farines, Jean-Pierre Laborde, Jean-Pierre Ostende, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Stevens, Jean-Pierre Coletta, Jean-Pierre Dupuy, Jean-Pierre Le Dantec, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Bacri, Jean-Pierre Valentin, Jean-Pierre Beltoise, Jean-Pierre Dick, Jean-Pierre Rioux, Jean-Pierre Kalfon, qu’est-ce que vous faites là Jean-Pierre Bemba, Jean-Pierre Jeunet, Jean-Pierre Vincent, Jean-Pierre Escalettes, Jean-Pierre Faye, hein, qu’est-ce que vous faites là ?
- Rien.



Histoire du discours amoureux



- Je t’aime.
- Moi aussi.
- Je sais.
- Je sais que tu le sais.
- Je sais que tu sais que je sais que tu le sais.
- Et moi je sais que tu sais que je t’aime.
- Je sais que tu le sais et tu sais que je sais que tu sais que je le sais, et tu sais que je sais que tu sais que je t’aime.
- Je sais que tu le sais et tu sais que je sais que tu sais que je sais que tu sais que je t’aime, et je sais que tu sais que je sais que tu sais que je sais que tu le sais.
- Et tu aimes que je le sache ?
- Oui, j’aime savoir que tu le sais, j’aime que tu saches que je sais que tu m’aimes, j’aime savoir que tu m’aimes et j’aime savoir que tu le sais.
- Et moi j’aime savoir que tu sais que je sais que tu aimes savoir que je t’aime.
- Je sais et j’aime aimer savoir que tu aimes savoir que tu saches que je sais que tu sais que j’aime aimer savoir que tu saches que je sais que tu m’aimes.
- J’aime savoir t’aimer.
- J’aime aimer savoir que tu saches aimer que je sache t’aimer.
- J’aime savoir que tu aimes savoir que je le sache.
- Et moi j’aime aimer que tu aimes le savoir.
- Je sais que tu m’aimes et j’aime savoir que tu sais que je le sais.
- Je t’aime.
- Je sais.
- Je le savais.



Histoire de la première fois


La première fois n’arrive qu’une seule fois : la première. Qui est toujours la dernière fois que c’est la première. La deuxième fois n’arrive qu’une seule fois : la première aussi. Qui est toujours la dernière fois que c’est la première fois que c’est la deuxième.

C’est la première fois que j’utilise un pot au lait dans un poème, que j’utilise un champ de derricks dans un poème, la première fois que je fais entrer une girafe dans un poème, que j’utilise un pneumothorax dans un poème, c’est la première fois que j’emprunte un fer à repasser pour un poème, la première fois que j’emploie le mot cabaret dans un poème, c’est la première fois que je parle d’électrothérapie dans un poème, c’est la première fois que j’écris : « le crédit est mort, les mauvais payeurs l’ont tué » dans un poème, que j’utilise un réchaud à gaz dans un poème, c’est la première fois que j’utilise une ponceuse dans un poème, que j’écris : « au hasard Balthazar » dans un poème, où pour la première fois je ne conjugue pas le verbe réfrigérer dans un poème, c’est la première fois que je je vide un godet dans un poème, c’est la première fois que je prends un pédalo dans un poème, c’est la première fois que j’emploie potron-minet dans un poème, la première fois que, dans un poème, je parle de Nicolas Appert l’inventeur de la conserve, c’est la première fois que je fais un gambit dans un poème, c’est la première fois que je ne conjugue pas le verbe rissoler dans un poème, c’est la première fois que j’ai besoin d’installer une lessiveuse chaude dans un poème, la première fois que j’invite Annie Cordy® dans un poème, c’est la première fois que j’écris: « et que ça saute », dans un poème, c’est la première toute première fois que je mentionne Armance dans un poème, c’est la première fois que j’utilise une chignole dans un poème, c’est la première fois que j’utilise une prise USB dans un poème, que j’utilise l’hôtel Plazza dans un poème, c’est la première fois que j’utilise un retable dans un poème, la première fois que je fais venir Saint-Pourçain-sur-Sioule dans un poème, et dans ce poème où je fais venir Saint-Pourçain-sur-Sioule pour la deuxième fois, où j’utilise un retable pour la deuxième fois, l’hôtel Plazza pour la deuxième fois dans ce poème, une prise USB pour la deuxième fois dans ce poème, une chignole pour la deuxième fois, que pour la deuxième fois que je mentionne Armance dans un poème, dans ce poème où j’écris « et que ça saute » pour la deuxième fois, où j’invite Annie Cordy® pour la deuxième fois, dans ce poème où j’ai besoin d’installer pour la deuxième fois une lessiveuse chaude, où pour la deuxième fois je ne conjugue pas le verbe rissoler, où je fais pour la deuxième fois un gambit, où pour la deuxième fois, dans un poème, je parle de Nicolas Appert l’inventeur de la conserve, où, pour la deuxième fois j’emploie potron-minet dans un poème, où je prends un pédalo pour la deuxième fois, où je vide pour la deuxième fois un godet dans ce poème, où je ne conjugue pas pour la deuxième fois le verbe réfrigérer dans un poème, où j’écris « au hasard Balthazar » pour la deuxième fois, où j’utilise une ponceuse pour la deuxième fois, un réchaud à gaz pour la deuxième fois, où j’écris: « le crédit est mort, les mauvais payeurs l’ont tué» pour la deuxième fois dans ce poème, où pour la deuxième fois je parle d’électrothérapie dans un poème, où j’emploie le mot cabaret pour la deuxième fois, où, pour la deuxième fois, j’emprunte un fer à repasser dans ce poème, un pneumothorax dans ce poème pour la deuxième fois, où, pour la deuxième fois, je fais entrer une girafe dans ce poème, où j’utilise pour la deuxième fois un champ de derricks, où j’utilise un pot au lait pour la deuxième fois dans ce poème et même un champ de derricks pour la troisième fois dans ce poème, le mot anorak remplace le mot kinkajou qui remplace le mot renoncule qui remplace le mot bail qui remplace le mot mélæna qui remplace les mots quatre-de-chiffre qui remplacent le mot chassieux qui remplace les mots radis rose qui remplacent le mot rhizobium qui remplace le mot mélampyre qui remplace le mot triomphe qui remplace le mot soudard qui remplace le mot phlox qui remplace le mot libouret qui remplace le mot aérateur qui remplace le mot simaruba qui remplace le mot ray-grass qui remplace le mot sous-pente qui remplace le mot permalloy qui remplace le mot kalashnikov qui remplace le mot bilharzie qui remplace le mot salopette qui remplace les mots rangement Ikea qui remplacent le mot ronflement qui remplace le mot rachis qui remplace le mot fidéjusseur qui remplace le mot fjeld qui remplace le mot bézoard qui remplace le mot flysch qui remplace le mot matriclan qui remplace le mot tire-lait qui remplace le mot sandix qui remplace le mot dugazon qui remplace les mots pœmerium qui remplacent le mot zérotage qui remplace le mot pouce-pied qui remplace le mot cuculle qui remplace le mot permafrost qui remplace le mot taurobole qui remplace le mot camaldule qui remplace le mot vache à eau qui remplace le mot erlenmeyer qui remplace le mot alquifoux qui remplace le mot anorak.



Le nom féminin est masculin
(travail en cours)


Le nom homme est masculin.
Le nom femme est féminin.
Le nom jour est masculin
Le nom nuit est féminin
Le nom crépuscule est masculin
Le nom aurore est féminin
Le nom soir est masculin
Le nom soirée est féminin
Le nom ciel est masculin
Le nom étoile est féminin
Le nom soleil est masculin
Le nom lune est féminin
Le nom nuage est masculin
Le nom mer est féminin
Le nom océan est masculin
Le nom lumière est féminin
Le nom ange est masculin
Le nom bête est féminin
Le nom salon est masculin
Le nom cuisine est féminin
Le nom féminin est masculin
Le nom bouteille est féminin
Le nom flacon est masculin
Le nom fleur est féminin
Le nom légume est masculin
Le nom herbe est féminin
Le nom arbre est masculin
Le nom royauté est féminin
Le nom empire est masculin
Le nom république est féminin
Le nom fascisme est masculin
Le nom cul est masculin
Le nom sexe est masculin
Le nom amour est masculin
Le nom haine est féminin
Le nom féminin est masculin
Le nom escarpin est masculin
Le nom mule est féminin
Le nom vice est masculin
Le nom vertu est féminin
Le nom travail est masculin
Le nom vacance est féminin
Le nom bite est féminin
Le nom con est masculin
Le nom fellation est féminin
Le nom cunnilingus est masculin
Le nom sodomie est féminin
Le nom transexuel est masculin
Le nom vie est féminin
Le nom mort est féminin
Le nom village est masculin
Le nom ville est féminin
Le nom argent est masculin
Le nom mensonge est masculin
Le nom locomotive est féminin
Le nom wagon est masculin
Le nom féminin est masculin
Le nom eau est féminin
Le nom vin est masculin
Le nom nom est masculin
Le nom mot est masculin
Le nom verbe est masculin
Le nom adjectif est masculin
Le nom phrase est féminin
Le nom langue est féminin
Le nom merde est féminin
Le nom sang est masculin
Le nom rêve est masculin
Le nom fleuve est masculin
Le nom rivière est féminin
Le nom côte est féminin
Le nom rivage est masculin
Le nom livre est masculin
Le nom écriture est féminin
Le nom encre est féminin
Le nom rature est féminin
Le nom mannequin est masculin
Le nom célébrité est féminin
Le nom idole est féminin
Le nom star est féminin
Le nom vedette est féminin
Le nom gloire est féminin
Le nom coqueluche est féminin.
Le nom mascotte est féminin
Le nom diva est féminin
Le nom crème est féminin
Le nom pointure est féminin
Le nom héros est masculin
Le nom pouvoir est masculin
Le nom vitesse est féminin
Le nom chef est masculin
Le nom loi est féminin
Le nom droit est masculin
Le nom interdit est masculin
Le nom permission est féminin
Le nom transgression est féminin
Le nom bras est masculin
Le nom main est féminin
Le nom jambe est féminin
Le nom pied est masculin
Le nom bruit est masculin
Le nom son est masculin
Le nom mélodie est féminin
Le nom musique est féminin.
Le nom silence est masculin
Le nom doute est masculin
Le nom croyance est féminin
Le nom foi est féminin
Le nom église est féminin
Le nom illusion est féminin
Le nom air est masculin
Le nom feu est masculin
Le nom féminin est masculin
Le nom fumée est féminin
Le nom santé est féminin
Le nom maladie est féminin
Le nom concorde est féminin
Le nom conflit est masculin
Le nom guerre est féminin
Le nom paix est féminin
Le nom repas est masculin
Le nom faim est féminin
Le nom soif est féminin.
Le nom viol est masculin
Le nom féminin est masculin
[…]








Samedi 5 Janvier 2013
Lu 1284 fois

PARCOURS ET PUBLICATIONS | REVUE DE PRESSE | EXTRAITS D' OUVRAGES | TEXT TRANSLATION IN ENGLISCH, SPANISCH... | ARTICLES ET CONFERENCES | EN REVUES ET ANTHOLOGIES | ACTUALITES | INFORMATIONS DU MOIS | ATELIERS | LIBRES PAROLES















ANTHOLOGIES ET PUBLICATIONS COLLECTIVES

Je prends note
Anthologie poésie
Bipval (Biennale
des poètes en Val
de Marne) 2011
Editions
Action Poétique

Burqa ? essai,
Claude Ber,
Wassyla Tamzali,
Éd. Chèvre-Feuille
Étoilée, 2010

Couleurs Femmes
Anthologie poésie,
Éd. Castor Astral 2010

Et si le rouge
n’existait pas

Anthologie poésie,
Ed. le Temps des
cerises 2010

Voix de l’Autre
essai, Actes du
Colloque Littératures,
Université de
Clermont-Ferrand
Ed. PUF 2010

Que peut la littérature?
Ed. Calliopées 2010

La poésie érotique
française contemporaine

Textes rassemblés par
Giovanni Dotoli,
Ed. Hermann, 2011

Enfances
Anthologie
Printemps des
Poètes 2012
Ed. B. Doucey

cb
22/11/2010